Téléphonez-nous
Écrivez-nous

Tarifs

Zone / séance 1 séance 2 séances 3 séances 4 séances
1 zone650 CHF1099 CHF1599 CHF2199 CHF
2 zones1099 CHF1999 CHF2799 CHF3199 CHF
3 zones1500 CHF2699 CHF3799 CHF4999 CHF

Déroulement détaillé du traitement

Dans un premier temps, notre médecin évalue le profil du patient. Un bilan cellulites est nécessaire pour déterminer si le patient est un bon candidat pour la cryolipolyse. En effet, le traitement n'est efficace que sur les cellules graisseuses (adipocytes), et ne fonctionnera pas sur une personne faisant de la rétention d'eau par exemple (cellules d'eau).

Sans contre-indication, le médecin analyse ensuite la silhouette du patient, la qualité de sa peau et l'épaisseur des plis cutanés afin de déterminer les endroits précis à traiter. Des photos et différentes mesures sont prises à l'aide d'un mètre-ruban afin de comparer les résultats à venir.

Le patient est ensuite confortablement installé dans un lit-fauteuil. La zone à traiter est enduite d'un gel cryoprotecteur afin d'éviter tout risque de brûlure par le froid ; une lingette est disposée pour protéger la peau et favoriser la diffusion du froid ; puis les cryodes, qui ressemblent à de grosses ventouses, sont alors positionnées sur la zone à éliminer.

Le traitement peut enfin commencer. L'appareil est enclenché, et progressivement, les plis graisseux sont aspirés et vont se loger au fond des cryodes, tandis que la température s'élève à 40°C avant de s'abaisser entre 0°C et -5°C.

Les premières minutes, un pincement désagréable peut se faire sentir, mais l'engourdissement dû au froid réduit les sensations, et rapidement le traitement devient totalement indolore.

La durée du traitement est de 50 à 70 minutes et varie en fonction de la zone à traiter. Le traitement se fait sans intervention du personnel médical ; pendant ce temps, le patient peut se reposer et se détendre, par exemple en lisant un magazine, en utilisant un iPad grâcieusement mis à sa disposition, ou encore en profitant d'une séance relaxante avec un masque d'hypnose.

À la fin du traitement, les cryodes sont retirées, et un massage anti-cellulite palper-rouler de quelques minutes est prodigué sur la zone traitée afin de disperser les cellules adipeuses désormais condamnées, rétablir la circulation sanguine, réchauffer la zone, et accélérer le drainage lymphatique et le métabolisme.

À la fin du massage, la zone traitée, rougeâtre et enflée par l'effet de succion, reprend un aspect plus normal. Les rougeurs disparaissent au bout de quelques jours. La zone traitée peut rester légèrement gonflée, et perdre légèrement en sensibilité, dans ce cas des antalgiques sont prescrits. Toute la zone revient à la normale (volume, couleur, sensibilité) au bout de quelques jours.

La patient peut reprendre le cours de ses activités à la sortie même du cabinet.

Résultats

Les résultats commencent à être visibles après quelques jours, mais le processus biologique d'élimination des cellules graisseuses par l'organisme se poursuit pendant deux à trois mois. Le résultat optimal peut être apprécié après trois mois.

La perte moyenne de graisse varie entre 10% et 25%, ce qui correspond généralement à un tiers du volume de la zone traitée. À noter que la cryolipolyse agit sur la silhouette, et non sur le poids, bien qu'elle induise une légère perte de poids liée à la disparition de la masse graisseuse.

En fonction de la zone traitée, plusieurs séances peuvent être nécessaires pour un résultat optimal. Une période de 6 à 8 semaines est recommandée entre chaque séance.

De récentes études médicales ont également montré une diminution de la cellulite et un raffermissement de la peau sur les zones traitées par cryolipolyse.

Pour optimiser les résultats, il est recommandé de bien s'hydrater (1,5L à 2L d'eau par jour) et d'éviter la consommation d'alcool et de café durant le processus de drainage lymphatique (trois mois suivant le traitement). Il est également possible de prodiguer des massages drainants sur les zones concernées, et d'appliquer de la crème anti-cellulite.

La graisse éliminée grâce à la cryolipolyse l'est durablement. Bien entendu, le processus doit s'inscrire dans le cadre d'un mode de vie sain, puisque le traitement ne prévient pas de futures prises de poids en cas d'excès alimentaires.

Le CryoSlim®, l'appareil de cryolipolyse dont dispose Cryosoin, a été évalué en milieu hospitalier (Henri Mondor) et a montré une haute efficacité.

Contre-indications et effets secondaires

Il peut exister quelques effets secondaires rares, tels que des ecchymoses, œdèmes, enflures, une sensibilité accrue au toucher, des sensations de gêne ressemblant à des courbatures, la présence de petites boules au niveau de l'abdomen (cellules graisseuses cristallisées qui n'ont pas encore été évacuées), et/ou une peau légèrement bleutée si le patient fait de la rétention d'eau. Ces effets disparaissent naturellement dans les jours qui suivent le traitement.

Quelques rares cas d'inflammations de la graisse sous-cutanée (panniculite) ont pu être observés. Ces inflammations se résorbent d'elles-mêmes après 10 à 20 jours, plus rarement après un ou deux mois, toujours sans séquelle.

De manière exceptionnelle, des cas de brûlures cutanées causées par le froid (dû à une mauvaise disposition des lingettes cryoprotectrices) ou des cas d'hyperplasie adipeuse paradoxale ont pu être rencensés.

La cryolipolyse est contre-indiquée pour les personnes concernées par l'un des points suivants :

  • Enfants et adolescents
  • Femmes enceintes ou allaitantes
  • Artérite des membres inférieurs
  • Cryoglobulinémie
  • Zone avec inflammation, blessure, dermatite, problème circulatoire, urticaire au froid
  • Diabète sévère et maladie du foie
  • Stimulateur cardiaque, implants et prothèses métalliques
  • Obésité importante, flaccidité extrême
  • Hernies ombilicales et inguinales
  • Allergie au froid
  • Syndrome de Raynaud
  • Hypoprotidémie / hypoprotéinémie
  • Dermatites, blessures, inflammation de la peau, cicatrices récentes,
  • Varices, artérite des membres inférieurs, phlébite, thrombophlébite
  • Personnes atteintes d'un cancer
  • Personnes atteintes de trouble de l'immunité
  • Infections chronique avec morbidité associée (VIH, SIDA, etc)